Une Histoire de Dépression

arrêter de déprimer

Si vous ne l’avez pas encore vu sur ma chaîne YouTube. La semaine dernière, je vous racontais l’histoire de Mamie Violette, un cas spécifique du grand Milton Erickson, créateur de l’hypnose ericksonienne. Cette courte histoire est très inspirante et dévoile les secrets d’une bonne dépression! Car oui, je pense qu’il faut mettre en place des stratégies très compliquées pour être dépressif.

Comment être dépréssif ?

Cette question n’est pas banal mais comme je vous disais, il faut une bonne stratégie pour mettre en place une bonne dépression. Car dans une dépression, il y a tout l’environnement qui va avec. Une personne dépressive va s’empêcher d’avoir des pensées positives et se concentrer sur les négatives. Elle va passer sa journée sous sa couette, dans le noir et éviter de sortir de chez sa maison. Se plaindre est devenue leur meilleur motivation pour leur journée de travail.

Certains dépressifs mangent n’importe quoi, n’importe quand pour pouvoir mettre leur esprit et leur corps à la même hauteur. Leurs stratégies se basent sur la pauvreté du mental et l’anéantissement du mouvement. Pas de sport pour ces gens, pas de sortie cinéma et surtout pas de soirée entre amis ou en famille. Ce serait vraiment trop… agréable…

Comment s’en sortir ?

L’histoire qui va suivre va vous permettre de vous faire un idée sur diverses techniques pour vaincre la dépression et apprécier sa vie. La plus coriace des dépressions pour se résoudre le plus rapidement possible si on en décide ainsi. On pense souvent à tort que des gros problèmes se résolvent sur du long terme… Mais si on vous aurait dit les solutions pouvaient changer votre monde, votre vie… en seulement quelques jours ? Il faut vraiment bien comprendre que nous nous fixons nos propres limites et nos propres comportements limitants.

Les conseils pour lutter contre la dépression

Si tu te sens dépressif, applique les cinq conseils suivants :

  • Tu peux déjà commencer par prendre la décision de faire quelque chose. Ce conseil est très simple mais on constate que beaucoup de dépressifs ne prennent plus du tout de décisions… Que ce soit pour leur alimentation ou pour la chaîne de télévision qu’il vont regarder pendant des heures!
  • Fais de l’exercice! Même si c’est de la marche à pieds ou monter les escaliers de ton immeuble. Chaque mouvement entraîne un afflux d’énergie qui te sera bénéfique pour ta journée.
  • Tu n’es pas une victime. On s’aperçoit que de nombreuses dépressions finissent avec une personne qui se plaint sans cesse de ce qu’il lui arrive et qui commence à juger les autres pour sa situation. Tu es responsable de tes choix et de tes décisions donc tu peux résoudre ton problème grâce à toi même! Ainsi, en oubliant ce côté « victime », vous éviterez de vous comparer aux autres.
  • Sois positif! Prends note de toutes les choses positives qui te sont arrivés dans la journée, cela peut être des trucs banal comme le fait que le frigo marche ou que ton bus soit à l’heure. On crie des messages négatifs à l’univers constamment mais on en oublie trop souvent le positif.
  • Mange sainement. Si tu commences à manger sainement, ton esprit suivra ton corps et tu appréciera toute cette énergie et toutes ses vitamines que t’offrent ton corps. Ce n’est pas avec des pizzas ou des burgers que l’on peut sortir d’une dépression chronique car on dit souvent que l’on mange ce que l’on est!

 

Il est temps de vous conter les aventures de Mamie Violette! En espérant que cette histoire agisse au plus profond de votre être et que vous réalisiez qu’il est très simple de changer ses comportements et ses croyances limitantes.

Mamie Violette

« Un stagiaire à Milton Erickson lui demanda de consulter sa vieille tante qui était dépressive depuis quelques années. Cette dame vivait dans une vieille maison, ses volets étaient complètement fermé et elle restait constamment en pyjama chez elle. Milton Erickson s’aperçu que la seule chose qui dénotait de l’environnement était un bouquet de violette sur la cheminée. Il comprit qu’elle n’avait pas besoin d’une longue thérapie et qu’une simple prescription de tâche suffirait à résoudre son soucis. Il lui demanda donc si elle était prête à tout pour se sortir de sa dépression et si elle était prête à jurer sur l’honneur d’accomplir toutes les tâches que Mr Erickson allait lui donner!

La vieille dame lui répondit par l’affirmatif donc Milton Erickson lui donna sa prescription de tâche suivante. Il lui demanda de regarder dans le journal, tous les mariages qui s’organisait dans la semaine et d’aller à chaque mariage pour apporter à la marié, un bouquet de violette. La dame s’exécuta donc et commença à lister tous les mariages de sa ville. Ensuite, elle commença à aller s’acheter de nouveaux vêtements pour pouvoir aller à ces mariages, puis ouvrit les volets de sa maison pour laisser entrer le soleil et faire grandir toutes ses nouvelles violettes.

Après plusieurs mariages, un journaliste tomba sur elle et écrivit un article sur cette vieille dame très particulière. Son article vantait la bonté de cette mamie violette qui apportait joie et bonne humeur à chaque mariage de sa ville. Avec le temps, la venue de mamie violette était perçu comme un mariage heureux et magnifique!

Avec cette toute nouvelle activité, la gentille vieille dame n’eut plus du tout le temps d’être dépressive… »

La morale de l’histoire

Ce que j’adore avec cette histoire, c’est le fait qu’une simple tâche peu commune ai pu avoir un aussi gros impact sur la vie de cette femme. Elle a finalement pu lutter contre la dépression. Chaque personne souffrant de dépression peut se retrouver dans l’exemple de cette dame qui a choisi de sortir de sa désastreuse situation pour modifier son cadre de vie et retrouver la sérénité de l’esprit.

On a tendance à chercher des solutions faciles et rapides sans vouloir changer nos habitudes alors que nos habitudes sont souvent ce qui nous pénalise le plus dans notre vie.

N’oubliez pas l’histoire de Mamie Violette et n’oubliez pas que vous avez les ressources pour vous en sortir.

Trouvez LA Solution

A la prochaine,

Brian